Assurer une voiture de course ou de sport

Assurer une voiture de sport ou une voiture de course n’est pas toujours évident. Les propriétaires ce type de véhicule sont, en effet, soumis à quelques obligations. Ainsi, quelques éléments sont à connaître avant de contracter une assurance.

auto-sportiveAssurer une voiture de sport

Trouver une compagnie d’assurance adaptée à votre engin et à prix abordable est l’étape la plus contraignante. En effet, la puissance et l’esthétique de ces voitures, considérées comme plus à risque augmentent considérablement le coût de l’assurance d’une voiture sportive.
Le montant de la cotisation est calculé en fonction de l’âge du conducteur, de la date d’obtention du permis de conduire (l’assurance d’une voiture sportive pour un jeune conducteur sera plus onéreuse) ainsi que du nombre de chevaux indiqués sur la carte crise de la voiture. Toutefois, sachez qu’en fonction de l’utilisation du véhicule (occasionnelle ou quotidienne), la prime de votre assurance est susceptible de baisser.

En plus de majorer les primes, les assureurs peuvent aussi se montrer exigeants : l’installation d’un système de sécurité, le stationnement dans un garage ou un parking privé peuvent impacter le montant de l’assurance.

Et à la différence des voitures classiques, l’assurance tous risques est obligatoire. Enfin, sachez que certains assureurs demanderont lors de la souscription une attestation prouvant que votre voiture est équipée d’un GPS permettant la géolocalisation ou d’une alarme.

Assurer une voiture de course

L’assurance d’une voiture de course n’est pas la même que celle d’une voiture de sport. La première est encore plus difficile à assurer en raison du niveau de risque plus élevé de causer en cas d’incident, des dommages matériels ou corporels.
Si le souscripteur possède une licence dans un club de course ou de rallye, une partie des dommages causés à un tiers pourront  être pris en charge par l’assurance du club. Dans le cas échéant, un contrat spécialement conçu pour les voitures de course doit être souscrit.

Comme pour les voitures de sport, l’assurance d’une voiture de course est relativement chère.

En revanche, la durée du contrat d’une voiture de course est définie en fonction des besoins de l’assuré : celui-ci peut demander à ce que la couverture se restreigne à la durée de la compétition, que ce soit pour une journée ou pour une semaine.
Il faut, de plus, que le souscripteur soit attentif au fait que la police peut ne pas prévoir une couverture durant le transport du véhicule de course. Ainsi, une extension de la garantie est fortement conseillée.

Dans le dessein d’assurer un véhicule de course ou un véhicule de sport, trouver l’organisme adéquat peut s’avérer difficile.
Toutefois, avec l’arrivée des comparateurs d’assurances en ligne, les assureurs proposent des formules modulables et adaptées aux besoins des futurs assurés.

Mathias Jannequin

Auteur Mathias Jannequin

Passionné par le web, la photographie, et les voitures vintages ! Fondateur du blog Le-Pilote-Automobile.com, je partage la rédaction des articles avec plusieurs auteurs passionnés et/ou pratiquants du sport automobile amateurs et professionnels.

    Commentaires

    • Bonjour,
      nous serions désireux de connaître vos tarifs et conditions pour assurer des voitures de courses mais ne roulant que en event privé sur circuit (Track day).
      Pourriez vous nous tenir informé.

      Merci pour votre retour.

      Berbion.

    Laisser un commentaire