Profil de Valérie du trophée Roses des Andes

Valérie fera parti de l’équipage Saï-Saï 17 du trophée Roses des Andes.
Nous avons laissé la parole à Valérie qui nous présente son parcours et ces différents projets dans le sport automobile!

Voici un résumé du Team Saï-Saï et de son historique

Saï-Saï c’est le nom du TEAM pilote/copilote mais aussi de l’association que j’ai créé en 2005 pour participer à des rallyes sportifs et /ou solidaires-humanitaires.  Saï-Saï est un mot wolof, le premier dialecte parlés au Sénégal où j’ai vécu qq années et où j’ai vu arriver des Paris/Dakar près du lac Retba !!!
J’ai donc créé en 2005, à La Rochelle où je vis désormais, l’association Saï-Saï avec une amie, Christine Kunz avec qui j’ai fait le Trophée Roses des Sables au Maroc la même année (un rallye que j’avais déjà fait pour la première fois l’année d’avant).
Je tenais à créer cette association pour une meilleure « transparence » pour les recherches sponsors pour les activités sportives que j’avais l’air de vouloir enchainer ! La part humanitaire me tenait particulièrement à coeur aussi dans ce rallye.

Pour créer l’association, il fallait donc trouver un nom, « Saï-Saï » m’est venu tout de suite à l’esprit :
« Saï-Saï » est un adjectif très utilisé au Sénégal, mis un peu à toutes les sauces, il signifie au départ  » rusé, malin… »
Je connais quelques mots, celui-ci fait parti de ceux que j’utilise encore très souvent.
En 2004, mon premier Trophée Roses des sables m’a permis de découvrir « autrement » le 4×4 familial qu’on utilisait pour voyager avec nos 3 enfants…
Le HDJ 80, « le roi du désert » m’a donné tout de suite le ton, je n’imaginais pas à quel point il pouvait être « bon franchisseur » !!!!
Je le savais excellent, je le découvrais « merveilleux » !

Je n’étais pas particulièrement passionnée par un véhicule en particulier, mais depuis 2004, j’ai une réelle passion pour mon HDJ 80 !

Il est un mélange de « cheval de trait » et de « cheval de course ». Parfait sur le bitume, excellent sur les pistes.

En 2004, c’était un challenge de participer à un rallye où j’allais quitter réellement les routes, les pistes tracées… J’allais découvrir des contrés inconnues, de façon « moins conformes » en participant à un rallye « à l’ancienne » c a d sans GPS, seulement avec boussole et road book !

La première fois, j’ai ressenti cette dose d’adrénaline… ENORME !

Val Pilote

J’allais également rencontrer des gens à qui j’allais apporter des dons vestimentaires, d’hygiène et même des fauteuils roulants ( J’ai fait 5 fois ce Trophée Roses des Sables au Maroc, et depuis 2004,mon 4×4 a transporté depuis La Rochelle, plus d’ 1 tonne 500 de dons au Maroc !)
Pour la conduite rallye, j’ai appris « sur le tas » …de sable aussi ! Franchir des dunes c’est loin d’être banal ! Dès mon premier Trophée Roses des Sables, j’ai dû « rouler » pendant plus de 25 km sur des dunes où le Dakar était passé… un exploit pour moi !
La première fois, j’ai ressenti cette dose d’adrénaline… ENORME !

La pilote les yeux rivés sur le bout du capot pour franchir les « murs de sable » et la copilote qui anticipe les meilleurs passages à prendre en regardant plus loin, ça donne une ambiance extra-ordinaire dans le véhicule qui s’exécute « au doigt et à l’oeil » !

5 Trophée Roses des sables n’ont pas suffit à « calmer cette addiction », alors, quand Jean-Jacques Rey organisateur du Trophée Roses des Sables a lancé l’année dernière son tout nouveau Trophée Roses des Andes en Argentine, il ne m’a pas fallu longtemps pour m’inscrire !

Cette fois, c’est avec Sophie Renoux que je vais prendre le départ le 05 avril prochain.
Sophie, ma voisine et amie, est comme moi, mère de 3 enfants. C’est d’ailleurs l’école de ceux-là qui nous avait fait, nous rencontrer.

Sophie, depuis qq temps, était en attente de participer à une aventure du genre de celles que je faisais, elle qui avait participé a pas mal de courses nautiques quand elle était étudiante, avait envie de quitter un peu son quotidien pour s’aventurer sur un rallye/raid.
Le Trophée Roses des Andes était dévoilé en mai 2013, en juin nous étions pré-inscrites !

Saï-Saï 4x4 et Mativi+Laurette FugainDepuis 2005, l’association Saï-Saï que je préside soutient avec conviction au travers de challenges sportifs, l’association Laurette Fugain, c’est donc sous ses couleurs que nous prendrons le départ le 5 avril prochain et avec le numéro 17 (pour notre département). Nous entraînerons dans notre sillage tous les malades atteints de leucémie et véhiculerons avec conviction le message du don de vie !

Mais comme à chaque fois, il y a « la course avant la course » et nous devons absolument boucler notre budget !
Sur les 16 000 euros nécessaires pour partir, il en manque 2400 !

Pas grand chose comparé à ce que nous avons déjà trouvé ! Mais cela demande encore beaucoup d’énergie avant le 5 avril, jour du départ !
Il faut savoir aussi, qu’exceptionnellement, je ne partirai pas avec mon « 4×4 Saï-Saï », car ce Trophée Roses des Andes prévoit pour chaque équipage (c’est compris dans le prix de l’inscription) la location d’un Hillux Toyota (ouf !) pour tout le monde !

Je serai donc en « mode découverte » pour la conduite de ce véhicule !

(Mon HDJ 80 ne le sait pas, je préfère ne pas lui dire ! 😉  Il est donc recouvert des stickers de nos sponsors et devenu momentanément « voiture publicitaire » ). L’avantage pour nos sponsors c’est qu’ils apparaissent en France, en Europe et au Maroc où je circule et seront aussi sur le 4×4 en Argentine !

Nous avons lancé une opération Km Saï-Saï sur kisskissbankbank pour nous aider à boucler le budget.
http://www.kisskissbankbank.com/km-sai-sai-argentine-sophie-valerie–2

Retrouvez l’équipage Saï-Saï sur sa page Facebook:
https://www.facebook.com/SaiSaiEquipage17

 

Mathias Jannequin

Auteur Mathias Jannequin

Passionné par le web, la photographie, et les voitures vintages ! Fondateur du blog Le-Pilote-Automobile.com, je partage la rédaction des articles avec plusieurs auteurs passionnés et/ou pratiquants du sport automobile amateurs et professionnels.

    Laisser un commentaire