Un polar Automobile dans la course !

Thierry Le Bras est venu sur notre blog pour vous parler de son Roman : Le Pacte Du Tricheur ! En voici un résumé qui devrait passionner tous les fans de sport auto !

« J’ai écrit Le Pacte du tricheur pour offrir aux amateurs de course automobile  un roman policier au cœur de leur univers de prédilection, annonce l’auteur, Thierry Le Bras. Suspense, danger, enjeux économiques, décharges d’adrénalines, ambitions, égos surdéveloppés, le monde des sports mécaniques  réunit tous les ingrédients de la fiction haletante, ou plutôt vrombissante. Il serait dommage de ne pas les accommoder en un alléchant  menu de lecture à l’attention des lecteurs ».

Qui n’a pas rêvé de devenir acteur à part entière du monde qui le fascine, qu’il s’agisse de celui du sport, de la télévision, du show-business ? Dans l’univers parallèle de son roman, Thierry Le Bras offre cette opportunité à David, un adolescent de dix-sept ans. Le jeune homme n’est pas un néophyte en matière de sports mécaniques. Il court régulièrement en kart et a déjà rempli le rôle de copilote auprès de son parrain Éric à diverses occasions. David occupe à nouveau le baquet de droite à l’occasion du Rallye des volcans d’Auvergne, une des épreuves les plus importantes de la saison.

L’Écurie Vivia au sein de laquelle il est intégré affronte des Porsche, des Ferrari, des Lotus et la redoutable Monstercar des frères Caco. La lutte s’annonce acharnée, d’autant que d’autres concurrents semblent prêts à tout pour éliminer la Vivia Côte sauvage de David et d’Éric. Le roman raconte le déroulement du rallye épreuve spéciale par épreuve spéciale. Le lecteur se sangle dans la voiture de course avec l’équipage. Il partage les joies et les coups durs qui s’abattent sur la Vivia. Il réalise que les périls qui se mettent en travers de la route du bolide dépassent les simples aléas du sport.

Un roman à la fois réaliste et fantasy

Dès les premières pages, le lecteur sent que les scènes de course sont inspirées de faits vécus. Les émotions des acteurs du scénario sont  celles ressenties par des pilotes et des copilotes pendant de vrais rallyes. Cette volonté de respecter l’atmosphère de la compétition rend les personnages humains et favorise l’identification du lecteur aux héros.

Seule surprise, les voitures utilisées. Il s’agit de GT d’exception désignées par leurs marques sans grandes précisions des modèles et pas de bolides habituels en rallye. « J’ai choisi cette formule afin de rendre l’histoire intemporelle et de faire rêver les lecteurs pour lesquels une Porsche ou une Ferrari suscitera toujours plus d’enthousiasme qu’une DS 3 ou Polo WRC au-delà de toute notion de performance, explique l’auteur. Sans oublier un clin d’œil vintage. A une époque pas si éloignée, des Porsche 911, Alpine Berlinette,Lancia Stratos et GTdiverses qui ne ressemblaient pas à la berline de Monsieur Tout Le Monde remportaient des victoires dans les plus belles épreuves routières ! »

PORSCHE COL DE LA CROIX ST ROBERT 2

Un équipage non inscrit sur la liste officielle des concurrents s’invite à la fête sans chasser les chronos. Il est formé d’un inquiétant sorcier et de son chat noir. L’animal se montre anormalement agressif. Le duo apporte une saveur de fantasy au scenario. « Le monde du sport automobile se montre particulièrement superstitieux, commente l’auteur. Je me suis attaché à traduire cet aspect irrationnel de la personnalité des pilotes. Presque tous ont des grigris et des manies qui les rassurent. S’ils dérogent aux rites protecteurs, ils se sentent mal à l’aise. La superstition fait partie intégrante de la compétition.Elle prend toute sa dimension dans l’histoire. D’abord sceptique, David va admettre qu’il doit raisonner d’une manière différente s’il veut sortir du cauchemar et voir l’arrivée du rallye. La relation avec le surnaturel révèle aussi la qualité des relations qui unissent David et ses hôtes auvergnats. Ils se confient les uns aux autres sans crainte de l’ironie ni du ridicule. La passion du sport automobile a favorisé la naissance entre eux d’une amitié sincère et sans failles.»

Signalons que le roman se termine par des annexes qui rapportent d’authentiques histoires de mystères autour de la course automobile parmi lesquelles l’incroyable histoire de la Porsche de James Dean.

THIERRY LE BRAS EN COURSE AU MT DOREUn auteur fou de course automobile

Thierry Le Bras, a grandi dans la passion absolue de la compétition. Enfant, ses héros s’appelaient Jim Clark, Bruce McLaren, Pedro et Ricardo Rodriguez, Paddy Hopkirk, TimoMäkinen,… A 10 ans, il a  entamé l’écriture d’un premier roman racontant l’histoire d’une bande de jeunes qui fabriquaient une voiture dans le garage du grand-père de l’un d’entre eux afin de courir les 24 Heures du Mans. Ce premier ouvrage ne  dépassa pas le stade d’un cahier d’écolier mais Thierry s’est rattrapé depuis en publiant plusieurs romans et nouvelles sur fond de sports mécaniques.  Sans oublier la biographie officielle d’un pilote de F1, Olivier Panis !

L’auteur connaît parfaitement  ce que ressent un compétiteur sanglé dans son baquet pour avoir piloté lui-même en course, surtout en côte, discipline dans laquelle il s’est distingué à plusieurs occasions en remportant sa catégorie. Il a  disputé la Course de côte du Mont-Dore au volant d’une VW Golf GTI et il y est retourné à de nombreuses reprises, armé de ses appareils photos. « La première fois que je suis venu en Auvergne, j’ai ressenti un vrai coup de cœur, témoigne-t-il. Alors, quand j’ai décidé de faire voyager David et le Team Vivia hors de la Bretagne (dont ils sont originaires, comme moi), l’Auvergne s’est imposée naturellement. Le cadre à la fois mystérieux, montagneux et majestueux correspondait parfaitement à l’ambiance du roman comme à la course pure. »

Le choix d’un concept

Dans Le pacte du tricheur, l’atmosphère prend le pas sur l’intrigue. Le danger rôde tout le temps. Un doute subsiste longtemps sur les causes des  ennuis qui frappent l’équipage Vivia, mais les méchants sont rapidement identifiés.

« C’est un choix délibéré, assume Thierry Le Bras. David et ses proches soupçonnent vite les identités de leurs ennemis. J’ai voulu rester fidèle à la vraie vie. Certes, dans certaines intrigues policières, les enquêteurs éprouvent toutes les peines du monde à découvrir les assassins. Mais dans la vraie vie, le problème est rarement de trouver le méchant. La victime de ses agissements sait à qui elle a affaire. L’agresseur ne se cache même pas. La difficulté, c’est de l’empêcher de nuire. Soit en apportant à la police puis à la justice des preuves de ses infractions, soit en trouvant une autre solution qui paralyse ses agressions. Beaucoup de fictions adoptent plus ou moins clairement ce concept. Chez Conan Doyle par exemple, Holmes sait que le sinistre Moriarty est derrière la plupart des grandes opérations criminelles sur lesquelles il enquête. Dans les Columbo, l’assassin est connu dès les premières minutes et l’intérêt repose, outre la 403 et l’imperméable, sur la manière dont l’inspecteur va arrêter le coupable. Je pourrais citer des tas d’autres exemples parmi lesquels James Bond, les Henderson’sBoys… »

Le partage au sein d’un large lectorat

En mettant en scène un adolescent de dix-sept ans et ses copains dans un monde d’adultes, Le Pacte du tricheur vise plusieurs catégories d’âges.

« C’est un roman intergénérationnel, cross-age, expose l’auteur. J’ai voulu faire partager ma passion de la course auto à de jeunes lecteurs et aussi ramener des  adultes au tourbillon  d’enthousiasme de leur jeunesse, au moins le temps du livre. En outre, j’aimerais que cette histoire soit lue par plusieurs générations dans une même famille et qu’elle donne l’occasion aux parents et aux enfants de se rapprocher autour d’un centre d’intérêt commun, la course automobile. J’espère que j’y arriverai. J’ai aussi insisté sur l’espoir qui résiste aux épreuves. David est issu d’une famille recomposée. Ses relations avec son père et sa belle-mère sont calamiteuses. Sa mère ne le comprend pas. Il est persuadé que ses parents ne l’aiment pas et qu’il ne compte pas pour eux. Il le vit forcément comme une injustice mais il surmonte ses difficultés en se composant une famille de cœur basée sur ses relations avec son parrain et quelques amis. Il est convaincu  qu’il construira une belle vie malgré les rejets qu’il subit. C’est un battant qui ne renonce jamais, quoi qu’il arrive. Le sport automobile – comme tous les autres – apprend les vertus de la combativité. David applique les recettes de la performance sportive à la vie en général. Il affrontera forcément des échecs, des déceptions, mais au moins, il aura essayé d’atteindre ses objectifs. »

YOANN BONATO - auteur de la préface. 2 jpgLa préface d’un des meilleurs rallymen français

Six mois avant la sortie du Pacte du tricheur, Thierry Le Bras a contacté Yoann Bonato pour lui demander de préfacer le roman. Quelques mois plus tard, Yoann Bonato remporta l’Opel Adam Cup 2013. Cette année, il pilote une Opel Adam R2 Performance engagée par Opel Motorpsort – Team France sur huit épreuves du Championnat de France des rallyes.

« C’est un pilote remarquable dont  je suis les performances depuis longtemps,confie l’auteur. C’est également un garçon dont les qualités humaines sont à la hauteur du talent de pilote. En plus, Yoann a commencé le rallye à seize ans en qualité de navigateur, comme David dans le roman. Ça m’a fait très plaisir qu’il accepte de rédiger la préface. En y racontant son expérience de rallyman, Yoann a enrichi le livre. Un beau cadeau pour moi et pour les lecteurs bien sûr ! »

LE PACTE DU TRICHEUR est un Ebook Kindle disponible au prix attractif de 0,98 € sur Amazon :

http://www.amazon.fr/LE-PACTE-TRICHEUR-Thierry-Bras-ebook/dp/B00H2042PU

 

Sur le même sujet

  • deviens Pilote de Course !

    deviens Pilote de Course !

    C’est la promesse de ce petit livre pour enfants fort instructif, pour les familiariser avec le sport automobile ! Les éditions Casterman publie un jolie ouvrage qui risque fort d’intéresser...
  • Voitures sportives de l’extrême

    Voitures sportives de l’extrême

    Si vous vous êtes posé au moins une fois l’une de ces questions : Quelles sont les voitures les plus rapides? La Dodge Viper ACR, la Ferrari 599 GTB Fiorano,...
Mathias Jannequin

Auteur Mathias Jannequin

Passionné par le web, la photographie, et les voitures vintages ! Fondateur du blog Le-Pilote-Automobile.com, je partage la rédaction des articles avec plusieurs auteurs passionnés et/ou pratiquants du sport automobile amateurs et professionnels.

    Laisser un commentaire