Un polar aux épices de 24 Heures du Mans

VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES

1966, année significative dans l’histoire de la course automobile, inspire un auteur de polars !

Cette année-là, Pauli Toivonen remporte le Rallye de Monte-Carlo sur Citroën DS 21 au terme d’une course marquée par une énorme rivalité avec les Cooper S. Hugues de Chaunac fondateur d’Oreca, a vingt ans. Bientôt, il s’illustrera dans la Coupe R8 Gordini qui vient de naître. John Frankenheimer tourne Grand-Prix où jouent Françoise Hardy et Yves Montand. Le duel de Ford – Ferrari atteint son apogée avec la victoire au Mans de la Ford GT40 MKII de Bruce McLaren et Chis Amon.

C’est cette édition de la classique sarthoise qu’a choisie Thierry Le Bras pour inscrire la trajectoire de Vengeance glacée au coulis de sixties, son dernier roman automobile et policier.

Des personnages passionnés de compétition

Philippe Georjan est un jeune homme comme les autres, ou presque. Il adore les sensations fortes, tout ce qui va vite avec un moteur, le Tour de France auto, le rallye de Monte-Carlo, les 24 Heures du Mans, les courses de côtes, Il va sur ses 14 ans en 1966 et appartient à la génération de Didier Pironi, Patrick Tambay, René Arnoux, Alain Prost, des champions qui passeront tous par l’écurie Oreca au cours de leurs carrières. Philippe ne connaît pas encore les noms de ces futur rois de la F1, mais ce qu’il sait, c’est qu’un jour, il s’alignera en rallye avec son cousin Laurent comme navigateur.

Soudain, les vies bien ordonnées de Philippe et de Laurent basculent. Tout commence par la découverte d’un cadavre sur le Fort National à Saint-Malo. L’homme a été exécuté. La police craint que les jeunes gens aient trouvé quelque chose qu’il ne fallait pas voir. Dans ce cas, ils pourraient se trouver en grand danger. Puis peu à peu, le temps apaise les angoisses. La vie reprend son cours normal. Lors de courtes vacances en Auvergne, Philippe et Laurent sympathisent avec Xavier Ferrant, un espoir du sport automobile français qui va disputer les 24 Heures du Mans au volant de la Cobra du Team UTP. Philippe se sent très fier de connaître un vrai pilote. Quelques semaines plus tard, les deux cousins sautent de joie lorsque leur nouvel ami les invite à vivre l’épreuve au sein de son écurie. Mais à peine arrivés dans la Sarthe, de lourdes menaces surviennent. Pourquoi des gangsters veulent-ils ruiner la course de Xavier ? Philippe et Laurent ne manquent pas d’audace. Ils analysent les situations avec un humour froid grimé en apparente naïveté. Le contexte familial les a déjà contraints à mener des combats sans pitié pour protéger les leurs. Ils savent se montrer plus redoutables que leur apparence policée le laisse croire. Le dénouement de l’intrigue interviendra pendant que sur la piste, les Ford et les Ferrari se livrent un duel d’anthologie.

AMBIANCE LM 1966

Un scénario fidèle à l’histoire des 24 Heures du Mans

Si l’auteur se permet une ou deux libertés avec la stricte vérité historique, il respecte la vraisemblance et la chronologie de la semaine mancelle. De nombreuses scènes relatent la réalité de cette édition des 24 Heures, par exemple le conflit entre John Surtees et Ferrari ainsi que celui ayant opposé Ford et les organisateurs de la couse après la sanction infligée à un pilote de la marque américaine. Ou encore la formidable saga des frères Pedro et Ricardo Rodriguez, des pilotes dont Thierry Le Bras avoue qu’ils l’ont toujours fasciné.

Bien qu’il relate une époque très différente du XXIème siècle, ce roman s’inscrit dans une tendance vintage tout à fait dans l’air du temps. « Quand j’ai écrit cette histoire, j’ignorais tout du projet de film sur le duel Ford – Ferrari dans lequel Tom Cruise doit interpréter le rôle de Carroll Shelby, témoigne Thierry. Je ne savais pas davantage qu’un autre film retracerait bientôt l’histoire des frères Rodriguez. Je me réjouis de ces futures œuvres et elles me confortent dans l’idée que la période à laquelle j’ai placé l’action de VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES était bien une époque formidable qui passionne le public ! »

Des pistes gourmandes

Ancien pilote automobile amateur, l’auteur se reconnaît volontiers épicurien. « A mon avis, c’est le cas de la plupart des gentlemen drivers, plaisante-t-il. Je l’ai constaté quand je courais. Beaucoup de pilotes se révèlent fins gourmets. J’ai transmis cette caractéristique à mes personnages. S’ils appuient sur le champignon, ils savent aussi apprécier la gastronomie et les cuisines des terroirs. Le seul plat qui leur fait horreur, c’est la salade de bielles. » Le menu de lecture du roman comporte donc la dégustation de plats savoureux, certains très simples comme les spaghettis façon Philippe et Laurent, d’autres beaucoup plus élaborés. Les amateurs de foie gras, de terrine de sanglier, de coquilles Saint-Jacques au beurre blanc, de filet de bœuf bleu nappé de sauce au poivre ou de soufflé au chocolat ne seront pas déçus.

«  Cerise sur le gâteau, le vocabulaire culinaire intègre des expressions qui illustrent les conversations quotidiennes et parfois le vocabulaire du milieu, témoigne l’auteur. J’ai utilisé cet ingrédient pour pimenter l’histoire de parfums humoristiques. J’espère que le lecteur rira de bon cœur en négociant certains passages du scénario. D’autant qu’outre le suspense et l’angoisse inhérents au roman policier, j’ai vraiment souhaité lui offrir durant quelques heures la jeunesse dont il a rêvé. »

Les femmes aussi

Bien que la passion de l’automobile et de la compétition soient très présentes dans VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES, le livre enchantera aussi les lectrices qui ne vivent pas pour les sports mécaniques. Elles s’y sentiront mises en valeur. A titre d’exemple, Christina, une jeune femme brune à la peau de satin conduit sa Triumph Spitfire pieds nus afin de s’identifier à Françoise Sagan au volant de sa Jaguar… Cette belle Malouine de vingt ans porte des mini-jupes en tissu écossais, des bottes tout droit sorties de l’univers de Chapeau melon et bottes de cuir, Elle affole bien des cœurs. Sylvia, une autre actrice de l’histoire, préfère venir au Mans avec sa Floride plutôt que dans le cabriolet Mercedes 280 SL de son mari afin de ne pas dépendre de lui une fois sur place. Elle émet la conviction qu’un jour, des femmes remporteront des compétitions automobiles et des courses transatlantiques à la voile. En 1966 déjà, Pat Moss-Carlsson, Marie-Claude Beaumont, Claudine Trautmann et Lucette Pointet notamment avaient prouvé que les grandes performances n’étaient pas l’apanage des hommes. Depuis, Michèle Mouton, Florence Arthaud et d’autres compétitrices exceptionnelles ont donné raison à Sylvia.

Enfin, chaque femme qui doute de la fidélité de son mari rêvera que ses enfants chassent aussi efficacement de l’entourage de leur père les jeunes rivales assoiffées de cupidité que le font Philippe et Laurent.

Où trouver le livre ?

VENGEANCE GLACÉE AU COULIS DE SIXTIES est un Ebook Kindle disponible au prix de 3,55 € sur Amazon :

http://www.amazon.fr/VENGEANCE-GLACEE-AU-COULIS-SIXTIES-ebook/dp/B00LRR8UD4

Une version papier est à l’étude pour 2015.

Et pour finir l’auteur en action 🙂

THIERRY LE BRAS EN COURSE

Sur le même sujet

  • L’ORECA 07 se dévoile en vidéo

    L’ORECA 07 se dévoile en vidéo

    Ce n’est plus un secret pour personne, pour la saison 2017 en Championnat du Monde d’Endurance FIA et European Le Mans Series principalement, le groupe ORECA compte sur une nouvelle...
  • 24 Heures du Mans 2016 : retour en images

    24 Heures du Mans 2016 : retour en images

    Les 24 Heures du Mans 2016 c’est fini ! Comme chaque année, Le Mans a réservé son lot de surprises : météo capricieuse, départ sous safety car, tour final absolument...
Mathias Jannequin

Auteur Mathias Jannequin

Passionné par le web, la photographie, et les voitures vintages ! Fondateur du blog Le-Pilote-Automobile.com, je partage la rédaction des articles avec plusieurs auteurs passionnés et/ou pratiquants du sport automobile amateurs et professionnels.

    Laisser un commentaire