Interview de Julien Barthet, journaliste, pilote et passionné !

Julien Barthet est un jeune journaliste passionné de sport automobile, avec qui j’ai eu la chance de travaillé sur d’autres projets tout à fait différents il y a quelques années. J’ai voulu en savoir plus sur sa passion qui l’anime depuis des années, le sport automobile! (ça tombe bien j’ai créé un blog sur cette thématique:) )  En fin d’interview Julien nous donne son point de vue (intéressant) sur le monde de la Formule 1 passé et à venir.

julien barthet barcBonjour Julien peux tu te présenter ?

Bonjour Mathias, je suis Julien Barthet, journaliste indépendant, auteur, blogueur et pilote automobile. 

Tu as plusieurs blogs dans lesquels tu rédiges régulièrement peux tu nous les présenter en détails ?

Alors il y a Le Mag Sport Auto, lancé début décembre 2013, qui couvre l’actu des sports mécaniques (F1, Formule E, Rallye, Moto GP, WTCC, Indycar, etc). Via cette plateforme, j’ai déjà couvert les 24H de Spa, les essais de la Formule E à Donington, la course de WTCC du Paul Ricard et les essais de la Formule 1 à Barcelone, au mois de février dernier.
Il y a ensuite Le Mag Auto Prestige, lancé en février 2015, qui couvre l’actu de l’automobile et de la voiture de luxe. Des essais automobile sont également prévus pour ces prochains mois.

En tant que blogueur sport auto quels événement vas-tu couvrir ?

Continuer sur ma lancée donc, Formule 1, Formule E, WTCC. J’espère aussi couvrir le DTM. Mais aussi les salons automobile via Le Mag Auto Prestige.

Passionné de sport auto peux tu nous partager ton parcours ?

J’ai commencé par le pilotage, en participant à la Coupe Saxo, lors de la manche de Spa Francorchamps, en 1998, avant de passer en monoplace. Avant cela, je m’étais illustré lors d’un stage de Kart Cross en pulvérisant le record de la piste. C’est en suivant la Formule 1 et plus particulièrement Jean Alesi, que j’ai eu envie de me lancer… Puis, je me suis lancé dans le journalisme (première carte de presse) après avoir été repéré par une société partenaire de l’écurie pour laquelle je pilotais en Allemagne (la Ford Fiesta Cup), en 2007.  L’occasion de satisfaire une autre passion, celle de l’écriture.
En cours de route, j’ai signé un pré-contrat avec une écurie de Formule 3 filière d’un Team engagé en F1 mais l’argent est venu à manquer…Alors je me suis pleinement investi dans l’univers d’Internet, tout en effectuant de temps en temps des sélections (finaliste du challenge Abarth France) et des essais sur circuit (Formule Renault, Formule 3, Nascar Euro, etc.).

D’où vient cette passion ?

A la base, cette passion m’est venue d’un loisir qui a beaucoup contribué à mon échec scolaire, les jeux vidéo ! Il s’agissait de F1 Pole Position sur Super Nintendo. Nous y passions tout notre temps libre avec mon frère. Puis je me suis mis à suivre la Formule 1 à la TV, avant de me lancer, dans le but de vivre cette passion de manière plus concrète.

Quelle a été pour toi la meilleure expérience et pourquoi ?

Sans hésitation, ma victoire sur le circuit du Val de Vienne en Coupe 206 Sprint ! Parce que tous mes sacrifices payaient enfin et que le fait de grimper sur la première marche du podium était un moment unique et extrêmement émouvant pour moi. 

Te connaissant un peu je sais que tu as écrit un livre sur le monde du blogging, de quoi s’agit il ?

Oui, le livre « Blogueur professionnel« a été édité chez l’Harmattan. J’y partage mon expérience des blogs à savoir, comment lancer son blog wordpress, le référencer et le monétiser. J’ai commencé l’écriture il y a trois ans donc certaines informations ne sont plus d’actualité car, comme tu le sais, le monde du web évolue très vite. Toutefois, il permet de faire ses premiers pas dans cet univers en gagnant du temps et en évitant certaines erreurs.

Quels sont tes objectifs à long et moyen terme en tant que pilote et journaliste blogueur ?

Alors en tant que pilote, j’espère reprendre la piste, au moins pour quelques courses, d’ici l’année prochaine. Pour le plaisir d’abord, mais tout en visant de bons résultats, car je suis avant tout un compétiteur. L’idée étant aussi de faire profiter mes lecteurs de cette expérience en profitant de l’occasion pour effectuer des reportages « inside ».
En tant que journaliste blogueur, je souhaite développer les essais automobile pour mes deux blogs. Donc des essais « course » et des essais automobile « classiques ». Je vais également travailler la vidéo, pour faire vibrer mes lecteurs en leur offrant quelque chose de plus immersif.

julien barthet a barcelone f1Enfin question plus technique, que penses tu de l’évolution de la F1 ces 10 dernières années ?

Hum…bonne question, mais difficile de répondre sans passer pour un vieux c…aigri ! Disons que son évolution n’est pas si mal, bien que je regrette cette obsession que l’on porte sur la sécurité depuis l’accident mortel de Senna en 1994. Je crois que cette facette nuit parfois à la notion de spectacle et, surtout, de plaisir. Pour moi, un pilote automobile connaît les risques et c’est ce jeu dangereux avec les frontières de la vie qui rendent ces sportifs hors du commun. C’est aussi ce qui fait que nous les voyons comme des « héros », qu’ils nous font vibrer. Et puis nous avons vu avec l’accident de Jules Bianchi, que l’être humain n’avait aucune maîtrise sur la vie, quelles que soient les règles de sécurité. 

Sinon, je regrette que les pilotes ne soient plus réellement au centre des débats. A l’époque, des Schumacher, Prost, Senna, Alesi, Alonso étaient les seuls véritables maîtres à bord. Ils disaient ce qu’ils pensaient et faisant preuve d’un véritable caractère. Aujourd’hui, les constructeurs ont beaucoup trop la main mise sur la Formule 1 si bien que certains pilotes se comportent comme de bons petits soldats. Je ne crois pas que les fans aient envie de ça…Un pilote de Formule 1, c’est avant tout un caractère, une personnalité, ne l’oublions pas. 

Et puis pour terminer, je peste à chaque Grand-Prix contre ces multiples pénalités qui tombent pour un oui ou pour un non et qui n’incitent pas les pilotes à tenter des dépassements. Aujourd’hui, lorsqu’un pilote rate un freinage et envoie un concurrent dans le bac à gravier, on le pénalise ! C’est n’importe quoi…ça va peut-être dans le sens de la sécurité, mais pas de la compétition ni du sport ! Cela doit cesser…

A part cela, les moteurs ont retrouvé cette année des sonorités agréables (tout en épargnant nos oreilles sur les G.P !) et les batailles en piste restent agréables à suivre, comme le duel Hamilton-Rosberg de l’année passée l’a prouvé. Donc j’adore toujours autant la F1 qu’il y a dix ans, même si rien n’est parfait.

« Un pilote automobile connaît les risques et c’est ce jeu dangereux avec les frontières de la vie qui rendent ces sportifs hors du commun. »

Comment imagines tu cette discipline dans 10 ans ?

Je ne pense pas que la Formule 1 sera très différente dans dix ans…Je pense que les écuries privées comme Williams survivront aux côtés de constructeurs comme Mercedes ou Ferrari. Les F1 ne seront sans doute pas beaucoup plus rapides que maintenant, toujours avec cette question de sécurité. J’ai juste un peu peur que les pilotes perdent encore un peu de leur puissance aux profits des constructeurs et/ou sponsors comme Red Bull. Car nous rêvons avant tout grâce aux pilotes et à leurs tempéraments. Personnellement, Red Bull ne me fait pas rêver, Renault non plus. Mais Alonso, Hamilton, Raikkonen ou Ricciardo, oui, ces gars me donnent des frissons ! Quelle que soit la monoplace qu’ils pilotent…

Donc, message personnel aux pilotes de F1…rebellez-vous et reprenez le pouvoir !!!

Si vous souhaitez suivre Julien sur ces différents réseaux sociaux :

https://www.facebook.com/lemagsportauto

https://twitter.com/LeMagSportAuto

https://www.facebook.com/lemagautoprestige

https://twitter.com/Lemagap

Mathias Jannequin

Auteur Mathias Jannequin

Passionné par le web, la photographie, et les voitures vintages ! Fondateur du blog Le-Pilote-Automobile.com, je partage la rédaction des articles avec plusieurs auteurs passionnés et/ou pratiquants du sport automobile amateurs et professionnels.

    Laisser un commentaire