Teemu Suninen, pilote Junior Toyota, promu en WRC2 en Allemagne

Cette saison en Championnat du Monde des Rallyes a marqué le retour d’un team ayant fait ses preuves durant les années 90 et au début des années 2000 ; le Team ORECA. Après trois premières manches disputées en WRC2 et WRC3 avec respectivement Eric Camilli et Teemu Suninen, le team monte en puissance en promouvant le jeune finlandais, membre du Driver Development Program de Toyota Motorsport, dans la catégorie de son homologue français. Ce week-end, lors du Rallye d’Allemagne, le Team ORECA alignera donc deux Fiesta R5 en WRC2.

Evolution anticipée pour Suninen

Le Team ORECA est déjà en route pour le Rallye d’Allemagne, moins de trois semaines après l’épreuve finlandaise. Changement dans les valises, la DS3 R3 Max de Teemu Suninen est remplacée par une Ford Fiesta R5. Le jeune espoir scandinave terminera donc le programme en WRC2, avec notamment le Tour de Corse et le Rallye de Catalogne. Un choix expliqué par Hugues De Chaunac, Président du Groupe ORECA : « Dès le début de notre saison, nous avons fixé des objectifs clairs : apprendre et progresser. Le passage à deux engagements en WRC2 s’inscrit pleinement dans cette philosophie. Teemu Suninen s’est montré très compétitif en WRC3. Pour apprendre davantage, la décision de le faire courir avec une quatre roues motrices et en WRC2 était logique. »


Suninen06ITA2015sv164
Vainqueur en Sardaigne en WRC3, Teemu Suninen entamera donc la première étape 100% asphalte du programme avec une Fiesta R5. Si le jeune prodige espérait secrètement monter en gamme, il ne pensait pas que l’évolution serait si rapide. « C’est fantastique d’avoir la possibilité d’être au volant d’une quatre roues motrices. J ’ai le sentiment que je vais apprendre plus vite, mieux et davantage qu’avec une deux roues motrices. Honnêtement, j’espérais un tel changement mais pas aussi tôt. » confit-il. Face à cette nouvelle, il n’en garde pas moins la tête froide, il s’agira de sa première participation au volant d’une R5 et de son second rallye sur l’asphalte, une surface qu’il connait peu. « Il faut garder en tête qu’un tel changement de catégorie en milieu de saison n’est pas forcément facile. Je pense que sur un asphalte propre, je peux être rapide mais lorsqu’il faudra couper et qu’il y aura un peu de saleté sur la route, ce sera plus compliqué. » explique-t-il.

Souhaitons bonne chance à ce jeune finlandais prometteur mais également à son équipier français Eric Camilli, qui retrouvera pour l’occasion, les routes qui l’ont fait connaitre en mondial.

Si vous souhaitez découvrir les équipements choisis par les pilotes du Team ORECA et les pilotes Oreca-Store.com, rendez-vous sur le blog !

Auteur Julia Falzoï

Passionnée depuis toute petite par le rallye, je portais encore des couches lorsque je suis entrée dans un baquet pour la première fois ! Sensibilité toute particulière pour le rallye mais également les belles voitures de sport type Porsche GT3. Amoureuse inconditionnelle de sa Fiat 500 sport.

Laisser un commentaire