La McLaren repousse les limites du possible

Si vous avez aimez la McLaren 650S, vous allez forcément être éblouie par la 720 S. Ce nouveau coupé deux places du constructeur anglais fait partie des plus jolies voitures exposée au salon de l’automobile de Genève.

La McLaren franchit un nouveau cap

Comme les voitures ne sortent qu’en modèle réduit, chaque nouveauté devient par la suite une voiture de collection qui n’est pas à la portée de tous. Cette 720S qui symbolise la seconde génération de Super série se définit avant tout par des lignes explicitement plus limpides que la 650 S, façon bio-design. Ceci se traduit par l’intégration de l’aileron arrière à la carrosserie, mais les échappements restent identiques à ceux de la 650 S.

Les deux sorties d’échappement sont toujours implantés en position centrale haute. Cette 720 S gardent pareillement son système d’ouverture de porte en élytre sauf que l’accès est devenu clairement plus commode vue qu’une partie de la porte saillit sur le toit. Ses brillantes jantes en aluminium lui apportent plus de charme.

Un 720 S bien meilleurs que son prédécesseur.

L’intérieur est tout aussi intéressant. On remarque aussi des transformations considérables liées à un équipement 100 % numérique et une ergonomie qui se réforme. Inlassablement à deux places, cette 720S mets en avant les aspects pratiques avec se munissant d’un espace de rangement de 200 litres qui se trouve derrière les sièges.

L’élément capital de cette merveille reste cependant son moteur qui est un V8 de 4.0 litres greffé d’un bi turbo avec une puissance de 720 chevaux et un couple de 770 Nm disponible à 5 500 tr/min. Il a donc succédé les 3.8 l avec 41 % de changement. Bien évidemment, les performances sont de tout premier ordre avec un 0 à 100 km/h qui s’affichent en 2,9 s tapants et un 0 à 200 km/h parcourus en 7,9s. Sa vitesse maximale est donc située à 341 km/h. Comme toujours, une nouvelle filiation de châssis actif et les jantes spécialité de McLaren, est au rendez-vous qui sera sûrement muni de l’agrément des nouveaux chronos parfaitement à la hauteur de la catégorie. Par rapport à la 650 S, elle a gagnée en poids, car elle fait 1 283 kg, soit 18 kg de plus.

 

Mathias Jannequin

Auteur Mathias Jannequin

Passionné par le web, la photographie, et les voitures vintages ! Fondateur du blog Le-Pilote-Automobile.com, je partage la rédaction des articles avec plusieurs auteurs passionnés et/ou pratiquants du sport automobile amateurs et professionnels.

    Laisser un commentaire