Dakar 2022 : Victoire de Sunderland et Al-Attiyah après la deuxième semaine de course !

Après une journée de repos samedi 8 janvier, les pilotes sont repartis à l’aventure pour une deuxième semaine de course au dénouement incertain.

Etape 7 : Les Français à l’honneur dans une étape de baroudeur !

Il fallait un certain sens de la navigation pour se sortir des 402km qui séparait Riyadh d’Al Dawadimi. Et à ce jeu-là, le chilien José Ignacio Cornejo qu’on aurait aimé voir plus haut au classement général a su tirer son épingle du jeu. Au guidon de sa Honda, il a signé la quatrième victoire de spéciale du Dakar de sa carrière. Derrière lui, le français Adrien Van Beveren a fait une très bonne opération en terminant dixième de l’étape et en s’emparant de la première place au général.

Côté auto, c’est un autre Français qui a brillé en la personne de Sébastien Loeb. Toujours assez loin de son adversaire qatarien Al-Attiyah, il lui a repris ce jour cinq minutes et a retrouvé sa deuxième position au général.

Malgré quelques frayeurs le « Kid » Seth Quintero a étoffé sa collection avec une septième victoire sur ce Dakar.

Enfin, en remportant la spéciale dans la catégorie Camion, Anton Shibanov a bouclé la boucle : tous les Kamaz ont désormais remporté une étape sur cette édition du Dakar !

Etape 8 : Dune, la réalité plus impressionnante que la fiction

Certains ont dû s’y reprendre à plusieurs fois avant de surmonter les dunes du désert saoudien. Dans une étape de près de 400km avec 24% de dunes, seuls les plus habiles ont su tirer leur épingle du jeu tandis que d’autres ont perdu du terrain.

C’est le cas notamment du Français Adrien Van Beveren qui n’est resté qu’une seule nuit tout en haut du classement général avant de céder sa place à Sam Sunderland, vainqueur de l’étape. Si le Français reste troisième, il devra se méfier du Chilien Pablo Quintanilla auteur d’un début de deuxième semaine tonitruant.

Côté auto, c’est le suédois Mathias Ekstrom qui s’est imposé au volant de son Audi, s’offrant une première victoire d’étape sur le Dakar pour sa deuxième participation. Il a été suivi de près par les Français Stéphane Peterhansel, lui aussi au volant d’une Audi, et Sébastien Loeb qui malgré une crevaison est parvenu à reprendre quelques minutes au qatarien Nasser Al-Attiyah.

Seth Quintero est inarrêtable : huit victoires en neuf spéciales et probablement l’envie d’aller en chercher plus encore !

Nasser Al-Attiyah au Dakar 2022 et un hélicopter en fond

Etape 9 : Tout le monde est bien accroché ?

A l’arrivée de cette spéciale plutôt courte, les classements ne devaient pas être beaucoup bouleversés et les performances des pilotes ont plutôt donné raison à cette prévision. Mais le Dakar a de la réserve et c’est après coup qu’un petit événement a montré que cette course n’était pas encore terminée.

Repéré par une caméra où on le voit démarrer très (trop) rapidement après être monté dans son véhicule à la suite d’un problème mécanique, Nasser Al-Attiyah a été épinglé pour avoir roulé sans ceinture ce qui lui aurait fait gagner plus d’une minute. Réponse de l’organisation : pénalité de cinq minutes qui permet à Sébastien Loeb de finalement lui reprendre du temps au général même si le Qatarien conserve un matelas confortable.

Et si en auto, c’est le Sud-Africain Giniel De Villiers qui s’est imposé, en moto c’est José Ignacio Cornejo qui a frappé fort en remportant cette spéciale et en se replaçant à la 7ème place du général. Devant lui, Sam Sunderland a cédé sa première place à Mathias Walkner tandis que Pablo Quintanilla se rapproche dangereusement de la troisième place.

Seth Quintero avait abandonné tout espoir de remporter la course en T3 mais il court désormais après un autre enjeu : égaler voire même dépasser le record de victoire en une seule édition. Après cette nouvelle victoire d’étape, l’Américain en est à 9 victoires de rang. Objectif ? 10, tout simplement.

Etape 10 : Du statu quo en auto au suspense en moto

Il l’a fait : Seth Quintero a remporté sa dixième victoire et égalé le record. Mais la course n’est pas terminée, et tandis que « Chaleco » Lopez se dirige vers une victoire au général en T3, Seth Quintero compte bien repousser les limites encore plus loin.

Côté auto, c’est un autre collectionneur de victoire qui a remporté cette spéciale, en la personne de Stéphane Peterhansel. Derrière lui, Sébastien Loeb a bien terminé devant Nasser Al-Attiyah mais avec trop peu d’avance pour relancer les débats. Sans coup du sort, le Qatarien est bien parti pour remporter cette 44ème édition du Dakar. Mais attention tout de même, les mécaniques commencent à être usées.

En moto en revanche, le suspense est à son comble. Brillamment remporté par Toby Price, la spéciale du jour a surtout vu le Français Adrien Van Beveren prendre de l’avance sur ses concurrents et récupérer la première place au général avec plus de cinq minutes d’avance sur Pablo Quintanilla et Sam Sunderland et même huit minutes sur Mathias Walkner. Un gros coup donc, mais peut-être un piège aussi pour le pilote qui devra partir dans les premières positions pour l’étape 11 et risque de perdre du temps dans ce rôle d’éclaireur.

Adrien Van Beveren au sommet d'une dune sur le Dakar 2022

Etape 11 : Une terrible épreuve d’orientation

Il avait fait un gros coup hier mais avait dans la foulée pressenti le piège. Adrien Van Beveren parti troisième de cette étape a perdu beaucoup de temps à se repérer dans ce que le Chilien Quintanilla a décrit comme l’étape la plus dure de la course. A l’arrivée, Adrien Van Beveren retombe à la quatrième place du général, quinze longues minutes derrière Sam Sunderland tandis que Pablo Quintanilla et Mathias Walkner complètent le podium.

En auto, c’est Carlos Sainz qui s’est adjugé la victoire alors que Sébastien Loeb a vu ses espoirs de reprendre quelques minutes à Al-Attiyah s’effondrer à cause d’une pénalité pour excès de vitesse.

En T3, Seth Quintero s’est à nouveau imposé pour sa onzième victoire d’étape en douze jours de course.

Enfin, côté camion, c’est toujours le Russe Dmitry Sotnikov qui domine le général au volant de son Kamaz.

Etape 12 : And the winner is…

Il fallait assurer pour les pilotes en tête au général lors de cette ultime étape. C’est chose faite pour Sam Sunderland et Nasser Al-Attiyah qui sont les grands vainqueurs de ce 44ème Dakar en moto et en auto !

Pas de changement notable au classement donc, et il en est de même en T3 avec la victoire générale de « Chaleco » Lopez ainsi qu’en catégorie Camion avec la victoire de Dmitry Sotnikov.

Auteur Quentin Andrieux

Passionné de sports, je suis de nombreuses disciplines et adore partager l'actualité des plus grandes compétitions avec les autres passionnés !

    Laisser un commentaire