Les huiles voitures (partie 1/5)

L’huile est au moteur ce que le sang est à notre corps. Ce n’est pas de la poésie, mais une manière imagée de pointer l’importance de ce précieux fluide sur la santé de nos bouilleurs. Notre partenaire Autoworks vous propose une petite visite guidée sur la planète Huile afin de vous donner les outils qui, nous l’espérons, vous permettront de trouver les produits qui vous correspondent le mieux.

Le rôle de l’huile

Afin de ne pas brouiller les pistes, nous nous intéresserons dans un premier temps seulement aux huiles moteur. Les lubrifiants pour boîtes et différentiels feront l’objet d’un autre article. Aussi, nous ne nous attarderons pas sur les huiles pour tagazous. Ces dernières sont très proches des versions essence, mais disposent de propriétés chimiques légèrement différentes (détergence notamment).

Test08La lubrification

Le rôle premier d’une huile est de lubrifier les éléments du moteur qui sont en liaison. Elle permet de limiter les frottements entre les pièces, frottements qui génèrent non seulement une production de chaleur (et donc une perte de puissance) mais provoque également l’usure des pièces. En fonctionnement, l’huile se faufile entre les pièces en mouvement pour former un film fin qui empêchera, tant que possible, un contact direct. Elle peut aussi parfois aider à l’étanchéité. Par exemple, le film d’huile présent sur la paroi des cylindres améliore l’étanchéité de la chambre de combustion.

 

 

protectionLa protection

Le travail d’une huile ne s’arrête pas à la lubrification, loin de là ! Elle a aussi un rôle protecteur. Le fluide se bat contre les frottements directs, nous venons de le voir, mais il protège également les éléments métalliques contre la corrosion. Du fait du blow-by (fuite de la chambre de combustion par la segmentation), et de la présence d’oxygène, l’huile a tendance à s’oxyder. Cette oxydation tend à créer des acides qui, s’ils sont en contact avec des surfaces métalliques, peuvent faire de gros dégâts à
moyen terme. Rassurez-vous, toutes les huiles sont « équipées » pour combattre ces acides. On notera que plus la température est importante, plus l’oxydation sera conséquente et rapide.

particulesLe nettoyage

La troisième caractéristique de l’huile est son pouvoir nettoyant. Comme l’on ne s’amuse pas à démonter son moteur tous les deux cents kilomètres et à frotter chaque conduit au coton-tige, il fallait bien trouver un moyen de le garder propre. A ce titre, l’huile est donc la seule capable de faire ce travail pour nous.
Lors de ces petites balades dans le moteur, elle capture les dépôts boueux et les microparticules métalliques générées par l’usure des surfaces, puis les fait redescendre dans le carter. Ensuite, c’est généralement la case prison (le filtre) qui attend ces hôtes indésirables. Les particules de plus de 5 à 20 microns (en fonction du véhicule) sont capables de sévèrement endommager un moteur. Pour vous donner un ordre d’idée de ce que cela représente, sachez que l’épaisseur d’un cheveu est d’environ 100 microns. Le filtre à huile n’est donc pas là pour faire joli !

IMGP3012Le refroidissement

Enfin, l’huile a aussi la responsabilité de refroidir une partie du moteur. Ce n’est d’ailleurs pas le moindre de ses rôles. En effet, le liquide de refroidissement n’est pas capable (pour des raisons technologiques évidentes) d’aller rafraîchir certaines zones du bloc (vilebrequin, piston, arbre à cames, etc.). L’huile évacue une partie des calories perdues par la combustion mais aussi celles engendrées par les divers frottements.

 

La viscosité

Avant de détailler les différents types d’huile, leurs procédés de fabrication, ainsi que leurs propriétés, intéressons-nous aux indices qui les caractérisent. Par la suite, cela facilitera la compréhension. Une huile est avant tout définie par sa viscosité. La SAE (Society of Automotive Engineers) a établi une échelle qui permet de différencier les huiles moteur en fonction de leur viscosité. Les huiles industrielles utilisent des codes différents. L’échelle SAE J300 (à différencier de la SAE J306, pour les engrenages) comporte deux séries de viscosité, celle qui contient la lettre W (pour Winter), et celle qui ne la contient pas. Cette échelle est graduée de 0 à 60 (0W, 5W, 10W, 15W, 20W, 25W, 20, 30, 40, 50 et 60). Il arrive parfois que certains fabricants, à priori dans un but commercial, utilisent des valeurs exotiques telles que 10W47.5, par exemple. Heureusement, cela reste anecdotique.

visco_vs_temp

Les huiles utilisant la lettre W sont prévues pour être utilisées dans des conditions froides. Elles sont caractérisées par des températures de pompabilité limites, définies grâce à des méthodes simulant un fonctionnement réel. La viscosité mesurée est une viscosité dynamique, l’unité de mesure est la centipoise cP. Les huiles « W » sont également caractérisées par leur viscosité à chaud (100 degrés). Le test correspondant met cette fois-ci en avant la viscosité cinématique, par écoulement libre du lubrifiant. L’unité de mesure est la centistoke cSt. Les huiles qui n’ont pas la lettre W sont destinées à être utilisées à des températures plus élevées et ne sont caractérisées que par leur viscosité à chaud (par la même méthode d’écoulement libre). Les « non W » conservent de bonnes propriétés lubrifiantes à hautes températures (pas de déchirement du film d’huile, etc.).
Malheureusement, dans la vraie vie, un moteur passe par toutes sortes de stades thermiques, ne serait-ce qu’en fonction de la saison, et ne peut donc pas se contenter d’une huile monograde. C’est donc ainsi que les huiles multigrades ont été créées. Ces lubrifiants ont une viscosité à basse température et à 100 degrés C qui satisfont les deux grades à la fois. Par exemple, une SAE
10W40 offrira les propriétés de pompabilité d’une SAE 10W et conservera à chaud une viscosité identique à celle d’une SAE 40. On notera enfin qu’une SAE 0W sera plus fluide à froid qu’une SAE 10W, et une AE 60 sera plus épaisse à chaud
qu’une SAE 50.

viscosity-2

Cet article est publié en collaboration et en partenariat avec l’excellent magazine
www.autoworks-mag.net
Découvrez leurs offres d’abonnements d’Autoworks
Rejoignez Autoworks sur Facebook

autoworks

Retrouvez tous notre dossier sur l’huile de moteur automobile:

Acheter de l’huile moteur chez ORECA : http://www.oreca-store.com/moteur/lubrifiants-et-additifs/huiles.html

Mathias Jannequin

Auteur Mathias Jannequin

Passionné par le web, la photographie, et les voitures vintages ! Fondateur du blog Le-Pilote-Automobile.com, je partage la rédaction des articles avec plusieurs auteurs passionnés et/ou pratiquants du sport automobile amateurs et professionnels.

    Laisser un commentaire